Vous êtes ici

MEVEOL

Mettre à la disposition des personnes atteintes de mucoviscidose un traitement inhalé "nouvelle génération" contre les infections respiratoires les plus sévères - notamment résistantes aux antibiotiques - est l'ambition du programme Meveol.
1
Idée
2
Rationnel scientifique
3
Validation du potentiel
4
Expertise «Terrain»
5
Preuve de concept
6
Dévelop- pement
7
Résultats
8
Diffusion

Initié et porté au départ par Mucovisidose Innovation, Meveol est un candidat médicament développé aujourd'hui par la biotech ALAXIA, avec le soutien de son actionnaire de référence le groupe Stragen, sous le nom ALX-009.

Mucoviscidose Innovation a réalisé sa mission et atteint ses objectifs avec le programme Meveol. Détecter un concept prometteur, l'expertiser, mettre en oeuvre les premières actions de son développement pour le transformer en un programme concret auquel les chercheurs et laboratoires vont pouvoir s'intéresser, avec l'espoir de déboucher sur un médicament disponible pour les patients lorsqu'il aura confirmé son efficacité thérapeutique lors des essais cliniques.

Mucoviscidose Innovation a pu, au cours des années, s'engager avec détermination et ténacité en s'appuyant sur ses soutiens : donateurs particuliers, entreprises, bénévoles sur les événements organisés. Ce sont ainsi plus de 850.000€ qui ont été rassemblés, rendant possibles les premières étapes du programme, en attendant que des investisseurs privés prennent le relais.

alaxia, laboratoire, alipex-009, meveol

Mucoviscidose Innovation a assez rapidement bénéficié des encouragements puis de l'enthousiasme des experts qui ont analysé le programme à chaque étape de son développement, confirmant son intérêt thérapeutique majeur.

Mucoviscidose Innovation a réalisé sa mission et atteint ses objectifs avec le programme Meveol.

Aujourd'hui, l'ALX-009 est entre de très bonnes mains. Les équipes d'Alaxia et Stragen mettent tout en oeuvre pour rendre ce médicament potentiel disponible pour les personnes atteintes de mucoviscidose, dans des conditions optimales.

S'il faut encore attendre - et c'est toujours trop long lorsque l'on est concerné - ce programme etaye notre conviction : "C'est possible ! Il faut essayer, aucune piste ne peut être écartée." Forte l'expérience acquise sur divers projets et l'espoir suscité par le programme Meveol, Mucoviscidose Innovation vous propose de soutenir et développer ensemble d'autres projets pour les personnes atteintes de mucoviscidose.

Le programme Meveol

Un constat:
Les infections respiratoires sont la cause principale des décès précoces des personnes atteintes de mucoviscidose, l’âge moyen au décès était de 24 ans en 2005 [1]. Les  différents antibiotiques pourtant utilisés à dose massive se révèlent insuffisants pour contenir le développement de certaines  bactéries spécifiques  affectant les poumons des personnes atteintes. L’usage répété d’antibiotiques rendant les bactéries de plus en plus résistantes.

Une découverte récente :
Des travaux scientifiques récents [2]  constatent l'absence de la molécule OSCN chez les personnes atteintes de mucoviscidose, ce qui pourrait expliquer en partie l’extrême sensibilité de leurs poumons. Cette molécule est naturellement présente dans le corps humain et participe au système immunitaire primaire. Ses propriétés anti -microbiennes  sont connues et utilisées couramment depuis une quinzaine d'années dans le secteur agroalimentaire.

Un projet :
Développer un médicament capable de restaurer le système immunitaire en apportant directement dans les poumons des personnes atteintes de mucoviscidose la molécule naturelle que le corps ne sait pas produire du fait de la maladie. Une nouvelle voie thérapeutique pour  combattre efficacement les infections respiratoires et allonger significativement l’espérance de vie des personnes atteintes de mucoviscidose.

alaxia, meveol, alipex-009, laboratoire, consortium

D'une découverte à la preuve d'efficacité .......

Voici l'historique des principales étapes de développement du programme Meveol, médicament potentiel par inhalation, efficace in vitro et in vivo sur Bulkhoderia Cepacia, Pseudomonas Aeruginosa et Staphylocoque doré multi-résistant.

mai 2017 :

Ouverture de l'essai clinique de Phase I aux patients atteints de Mucoviscidose.

Plus d'information : Ouverture des Recrutement pour les patients Essai Clinique ALX-009

2016: 

Début des essais cliniques - Phase I

2015 :

Soutient de la Fondation Américaine contre la Mucoviscidose: CFF Cystic Fibrosys Foundation.

Novembre 2013 : 
BPIFrance - la banque publique d'investissement (ex OSEO) - accorde un financement de plus de 10 millions d'euros au développement de l'ALX-009, dans le cadre de l'Innovation Stratégique Industrielle.

Décembre 2011 :
Le groupe Stragen entre au capital d'Alaxia et apporte ses compétences en terme de développement de nouvelles molécules, en plus du financement.

Aout 2011 :
Un Docteur en chimie médicinale rejoint Alaxia pour renforcer l’équipe Recherche & Développement.

Juin 2011 :
Franc succès lors de la présentation d’Alaxia au congrès Européen de la Mucoviscidose à Hambourg. Le professeur Lieven Dupont (Bruxelles)  rejoint le conseil scientifique d’Alaxia.

Novembre 2010 :
A l'occasion de la Conférence Nord-Américaine de la Mucoviscidose à Baltimore se concrétise le partenariat avec l’université de Harvard (Harward  Chidren’s Hospital de Boston), particulièrement intéressé par le potentiel de Meveol contre une forme rare de Burkholderia : le Burkholderia Dolosa.

Septembre 2010 :
Alaxia reçoit le soutien financier de l’Union Européenne, reconnaissant la solidité du programme mené.

Juin 2010 :
Alaxia, le laboratoire pharmaceutique en charge du développement du Meveol, annonce l’efficacité in vitro contre Mycobactérium abscessus,. pathogène émergent très virulent dans le cadre de la mucoviscidose, sans solution thérapeutique satisfaisante.

Avril 2010 :
Le laboratoire américain de Dartmouth commence une série d’expériences qui montrent des résultats préliminaires prometteurs sur la capacité de MEVEOL à casser les biofilms établis et tuer les bactéries multi-résistantes agglutinées en biofilm.

Février 2010 : 
Une partie des tests précliniques est terminé. Meveol a passé avec succès les tests réglementaires.

Novembre 2009 :
La FDA, l’administration américaine de la santé, reconnaît à son tour l’intérêt thérapeutique Fort de l’OSCN/Lactoferrine qui reçoit la désignation Médicament Orphelin aux Etats-Unis.
De nouvelles publications confirment l’intérêt de la nouvelle voie thérapeutique suivie par le Meveol. (voir : The antioxidant role of thiocyanate in the pathogenesis of cystic fibrosis and otherinflammation-related diseases , Yanping Xu, Szilvia Sze´p, and Zhe Lu)

Fin septembre 2009 :
Lancement des études nécessaires au « First in Men » : études de toxicités réglementaires nécessaires à l’autorisation d’essais sur l’homme.

Fin août 2009
Le programme MEVEOL sort de sa phase d’amorçage. Publication d’un communiqué de presse

« Il s’agit maintenant de tout mettre en œuvre pour favoriser la mise en place des essais cliniques qui seront les seuls à pouvoir, nous l’espérons, confirmer ces résultats. Nous allons nous y employer avec les acteurs engagés dans ce combat commun que nous menons contre la mucoviscidose. »

Mucoviscidose Innovation sollicite, les principales associations françaises, avec l’objectif de gagner du temps et de réaliser les études nécessaires au « First in Men » sans attendre l’arrivée future des investisseurs privés

Juillet 2009 :
Désignation Médicament Orphelin par la Commission des Communautés Européennes sur Avis Favorable de l’Agence du Médicament Européen (EMeA). L’OSCN/Lactoferrine obtient la désignation dès sa première demande, et son intérêt thérapeutique potentiel est ainsi validé par un comité d’une cinquantaine d’experts européens indépendants.

Juin 2009 :
Présentation d’un poster sur les résultats du MEVEOL in vitro et in vivo à la Conférence européenne de la mucoviscidose (ECFS) à Brest.

Mars 2009 :
Dépôt du dossier de demande de reconnaissance Médicament Orphelin auprès de l'agence européenne du médicament EMeA.

Novembre 2008 :
Confirmation des résultats statistiquement significatifs in vitro et in vivo sur animal. Le candidat médicament Meveol apporte la preuve de son efficacité in vitro et in vivo sur les souches les plus difficiles à combattre dans la mucoviscidose : Burkholderia Cepacia – Pseudomonas aeruginosa et Staphylocoque doré multirésistant (MRSA).

Juillet 2008 :
Premiers résultats concluants in vitro, la version prototype du dispositif médical spécifique pour la préparation du médicament est prête.
Mucoviscidose Innovation s’engage solidairement en prenant une participation au capital de la société.
Alaxia reçoit le soutien financier d'OSEO, établissement public de soutien à la recherche. Mucoviscidose Innovation abonde ce financement sous forme d’avances remboursables en cas de succès.

Avril  2008 :
La société Alaxia est créée à l'initiative de l'association Mucoviscidose Innovation, avec pour objectif le développement du candidat médicament MEVEOL (OSCN+Lactoferrine). 

Juillet 2007 :
Mucoviscidose Innovation est sollicitée par Philippe Bordeau. Au vu de l’intérêt potentiel de ses découvertes pour le traitement  de la mucoviscidose, l'association décide de s'engager dans l'exploration de cette nouvelle voie thérapeutique. Un modèle financier est proposé, pour financer les preuves de concept et les recherches préliminaires.

L’équipe projet prépare les protocoles nécessaires et noue des partenariats avec des laboratoires spécialisés et des experts européens.

Novembre – Décembre 2006 :
Les publications de Banfi, Conners et Childers  mettent en évidence l'absence de production  de la molécule OSCN- chez  les patients atteints de mucoviscidose … Il apparaît aussi  que cette  molécule est bien connue et utilisée en tant qu’anti-microbien depuis plus de dix ans dans le secteur agro-alimentaire. Une revue des publications scientifiques relatives à l’OSCN / Lactoferrine fait apparaître son utilité dans le système immunitaire primaire, et son absence dans le cadre de la mucoviscidose. La protéine canal CFTR n’est pas qu’un canal chlore, c’est aussi un canal rhodanide (appelé aussi thyocianate). Plusieurs publications confirment depuis la pertinence de cette nouvelle voie thérapeutique. 

[1] Observatoire national de la mucoviscidose

[2] Banfi B, A novel host defense system of airways is defective in cystic fibrosis : update, Am J Respir Crit Care Med 2007 May 1 ; 175(9) : 967.
Childers M, et al.  A new model of cystic fibrosis pathology: lack of transport of glutathione and its thiocyanate conjugates. Med Hypotheses. 2007;68(1):101-12.
Conner GE, et al. The lactoperoxidase system links anion transport to host defense in cystic fibrosis. FEBS Lett. 2007;581(2):271-8